Entrée en 7e année : Matoto présente 26.265 candidats

Entrée en 7e année : Matoto présente 26.265 candidats

Vues : 7

Comme prévu par le Ministère de l’Enseignement Pré- Universitaire et de l’alphabétisation MEPU-A, les examens nationaux ont démarré ce lundi 06 juin 2022 sur toute l’étendue du territoire national.
Dans la commune de Matoto, c’est le lycée Ahmed Sékou Touré qui a servi de cadre à cette cérémonie de lancement.
Cette cérémonie a connu la participation de plusieurs hautes personnalités dont Elhadj Karamo Diawara sécrétaire général des affaires réligieuses, Mamadouba Toss Camara Maire de la commune, Sayon Camara conseiller principal du MEPU-A, Mohamed Lamine Traoré chef section pédagogique de l’Enseignement Sécondaire à l’IRE de Conakry et Ibrahima SORY Baldé SAF de la DCE Matoto.

Prenant la parole, le chef du centre Sidiki Kouyaté nous a signifié que son centre compte au total 689 candidats dont 484 filles repartis dans 22 salles qui seront surveillées par 44 enseignants dont 2 par salle.
Le représentant du gouvernement Elhadj Karamo Diawara a dans un premier temps imploré la grâce divine pour la réussite des candidats. Il a ensuite invité les candidats à prendre assez de temps pour lire et comprendre les sujets et de toujours commencer par la question qui semble plus facile pour eux.
Quand à Sékou KABA, avant de donner les statistiques des candidats au sein de sa juridiction, il a rappelé aux encadreurs et surveillants qu’ils ont prêté serment de ne participer à aucune fraude et qu’ils devraient respecter cela pour leur bien et celui de la nation.
Selon lui, la commune de Matoto compte au total 25.108 candidats dont 12.988 filles à l’Enseignement Général contrairement au Franco-Arabe qui compte 1.157 candidats dont 404 filles, ce qui fait un total de 26.265 candidats dont 13.392 filles.
Poursuivant, il a affirmé que 59 centres sont réservés à cet effet dont 4 pour le Franco-arabe.
Sachant qu’il y avait eu des surveillants qui jouaient au bon samaritain en aidant les candidats, Mamadouba Toss Camara Maire de Matoto a invité ces derniers à ne pas se mêler à cette pratique. Pour lui, il faut laisser les candidats travailler en toute indépendance dans l’intérêt du pays.
À noter que le superviseur de ce centre ( AST) Aguibou Diallo depêché par le DCE a, devant les hommes de médias rassuré que toutes les dispositions sont prises pour la réussite de cet examen avec le même slogan ” Tolérance Zéro”.

Kadiatou Bassarta Baldé pour plumeplus.net

À ne pas rater !
Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez les dernières informations dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =